Archives pour la catégorie Ile de Pâques

Bon anniversaire tonton Philippe !

Maintenant que nous avons récupéré une connexion internet, nous pouvons à notre tour fêter l’anniversaire de notre contributeur-vulcanologue préféré, dont les commentaires éclairés et pertinents nous permettent d’améliorer constamment notre culture géographico-géologique !

Pour ce faire nous lui envoyons notre cadeau par l’intermédiaire de notre blog. Il s’agit des photos de deux des trois principaux volcans de l’île de Pâques. Tout d’abord le Rano Raraku :

Rano Raraku

Ce volcan qui culmine à 180 mètres au dessus du niveau de la mer servait de carrière pour tailler des Moaï (il en reste quelques-uns inachevés sur ses flancs). Il y pousse les mêmes roseaux (Totora) qu’au lac Titicaca.

Ranau Raraku 2

Le deuxième volcan est le Rano Kau, dont la hauteur est de 300 mètres. Son cratère est plat et est recouvert de nombreux petits lacs.

Rano kau 2

C’est sur ses flancs que se trouve le village d’Orongo, celui de la compétition pour devenir homme oiseau (j’ai les noms de ceux qui n’ont pas suivi !).

Rano kau 1

Pour prendre ces magnifiques photos que Yann Arthus Bertrand nous envie, la Team Topette ! n’écoutant que son courage n’a pas hésité un seul instant, au péril de sa vie parfois, à réaliser cet improbable treck jusqu’au sommet de ces deux volcans. La preuve :

Rano kau team

 

Encore une fois BON ANNIVERSAIRE Philippe et continue de nous envoyer tes commentaires, ils nous font toujours réellement un immense plaisir !

Allez, Topette !

Rapa Nui, l’île mystérieuse

C’est l’île la plus isolée du monde, perdue au milieu du Pacifique sud, 3700 km du Chili, 4000 km de Tahiti, une surface de 16628 hectares, 5800 habitants et pourtant tout le monde la connaît sous le nom issu du jour de sa découverte, Rapa Nui c’est en fait l’île de Pâques.

Politiquement l’île de Pâques fait partie du Chili mais géographiquement elle est située en Océanie dont elle est une des trois portes d’entrée avec Hawaï au nord et la Nouvelle Zélande au sud.P1030113

A notre descente d’avion dans un petit aéroport champêtre nous avons découvert une île battue par un vent souvent violent et rendue verdoyante par des pluies fréquentes.ensemble

L’origine volcanique de l’île se traduit par un vallonnement qui n’est pas sans rappeler le massif central, alors que les côtes font penser à la bretagne. Partout des chevaux sont en liberté et la place ne leur manque pas car tous les habitants habitent le village de Hanga Roa. C’est aussi un spot propice au surf que les pascuans pratiquent assidument.vague

Mais Rapa Nui c’est surtout, sur toute sa surface, un vaste site archéologique avec partout les vestiges des fameux Moaï. Il y en a plus de 900 disséminés sur l’île et tous ont été renversés mais quelques uns ont été redressés ces dernières années.Tehaie

Ces Moaï étaient érigés sur le rivage pour protéger le village vers lequel leurs regards étaient tournés, ce qui fait qu’il tournaient le dos à l’océan. On sait très peu de choses sur l’histoire de l’île, la tradition orale s’étant perdue. Toutes les connaissances  à son sujet ne sont souvent que des suppositions de scientifiques pas toujours d’accord entre eux.plage

L’origine même des premiers arrivants a longtemps prêté à discussion. Certains, comme Thor Heyerdahl, affirmaient qu’ils venaient d’Amérique du sud et c’est pour tenter de le démontrer qu’il monta l’expédition du Kon Tiki au départ du Pérou qui arriva dans l’archipel des Tuamotu.

Maintenant il semble acquis que les premiers habitants de l’île soient venus de Polynésie. Ils se mirent à ériger les Moaï dont on suppose qu’ils représentaient des dignitaires morts ou vivants dont le “mana” (pouvoir de l’esprit) était capable de les protéger grâce au regard des statues. 15 moaÏ

Les Moaï étaient seuls ou plusieurs et érigés sur des plateformes de pierres (ahu) dont certaines pouvaient faire une hauteur de 3 mètres. Ils étaient souvent coiffés d’une espèce de chapeau (ou peut-être d’une sorte de chignon) appelé Pukao et réalisé dans une roche plus rouge que le corps de la statue.15

 Ces MoaÏ sont devenus de plus en plus grands au fil du temps. Le plus grand qui fut érigé mesurait 12 mètres pukao compris, pour un poids d’environ 80 tonnes. Il en a été trouvé un en cours de fabrication qui aurait mesuré 21,50 mètre une fois fini pour un poids estimé d’environ 200 tonnes. pukao

 C’est là que les choses se compliquent car les Moaï étaient tous taillés dans une carrière, les pukao dans une autre (pour avoir une couleur de pierre différente) puis étaient transportés sur leur plateforme. La tradition dit que le chef du village avait un “mana” suffisant pour faire marcher les Moaï, mais les scientifiques penchent plutôt pour un travail collectif avec des cordes qui permettait de faire avancer le Moaï par à-coup (comme on bouge un frigidaire en gros …). carrière

 On ne sait pas non plus pourquoi on arrêta la fabrication des Moaï, plusieurs théories étant évoquées (guerre, évènement climatique, épidémie, déforestation massive…), ce qui aurait généré une perte de croyance dans le pouvoir des statues. moaï carrière

Ce culte des Moai fut alors remplacé par celui de l’homme oiseau. Une fois par an quelques jeunes descendaient une falaise au village cérémoniel d’Orongo et allaient à la nage sur le motu nui (à 2 km du rivage) dans un océan infesté de requins. Une fois là, ils attendaient des jours et parfois des semaines en s’abritant dans des grottes que les hirondelles de mer viennent pondre comme tous les ans au printemps.Orongo

Le premier d’entre eux qui ramenait un oeuf intact en haut de la falaise (300 m de haut quand même !), ou le chef qu’il représentait, était déclaré “homme-oiseau” pour une durée d’un an et était l’interlocuteur entre les dieux et les hommes.

Plein de légendes et de mystères qui rendent Rapa Nui envoutante et qui en feront un point fort de notre voyage.

En attendant l’avion qui l’emmène vers Tahiti, la team à pris un peu de repos ………

P1030611

 

Est allée admirer le coucher de soleil sur les Moaï ………

P1030497

Ca la changeait de celui qu’elle pouvait admirer de son lit (qu’on vous met quand même, juste pour le plaisir …..)

P1030135

 

L’île de Pâques est maintenant derrière nous car nous sommes arrivés depuis 4 jours à Tahiti. Nous n’avons pas pour autant retrouvé une connexion internet digne de ce nom (la preuve nous écrivons cet article sur le terrasse du Mc Donald’s de Papeete….) par contre la température étant beaucoup plus clémente, re-bonjour les tongs et le bermuda !

Allez, Topette !