Bienvenue chez les Hobbits

C’était vendredi, et pour nous c’était le jour des Hobbits !

En effet, c’est dans les environs de la charmante ville de Matamata, à la Alexander Farm, qu’ont été tournés les extérieurs des films composant la célèbre trilogie du “Seigneur Des Anneaux” et plus récemment ceux du film “Le Hobbit”.

C’est le paysage de “La Comté” qui nous accueille dès notre arrivée et nous plonge tout de suite dans l’atmosphère des films de Sir Peter JACKSON.

 Vue Contrée

 

Il s’agit d’une visite guidée car le site appartenant à une entreprise privée il n’est pas possible d’y accéder en solitaire.

Poteau Indic

 

En suivant le guide et les panneaux indicateurs, nous arrivons dans les jardins des Hobbits qui sont soigneusement mis en scène et entretenus.

Jardins

 

Déjà apparaissent quelques rotondités émergeant du sol nous signalant sans aucun doute que la contrée est bien l’endroit ou habitent ces petits hommes.

Jardin2

 

Et lorsqu’on voit la maison de Bilbo, le doute n’est plus permis ! Au dessus de cette porte verte, l’arbre bien connu est en fait une reproduction d’un chêne en acier et silicone (le même silicone noir qui entoure les pare-brise de voiture).

Le tronc a été moulé sur un vrai chêne pour que l’écorce en silicone semble réelle, et il y a environ 200 000 feuilles en plastique importées de Taïwan fixées sur l’arbre.

Si on ne le sait pas, on ne devine rien !

Bilbo

 

Il y a 44 trous de Hobbit au total répartis tout au long du parcours et chacun est différent.

 

Trou1

 

Cela donne une apparence de village tranquille au milieu de la campagne.

Trou Seul

 

Mais ce n’est qu’un décor, en effet ces portes ne s’ouvrent pas (sauf une ou deux qui sont entre-ouvertes) car ce n’est qu’un décor extérieur de cinéma.

Trou2

 

Les scènes d’intérieur ont pour leur part été tournées en studio à Wellington, la capitale de la Nouvelle Zélande.

Trou3

 

Nous avons visité le Hobbiton par un temps Neo-Zélandais habituel, c’est à dire avec les quatres saisons plusieurs fois dans la même journée, ce qui nous donne parfois des atmosphères de campagne anglaise.

Heureusement pour nous, les parapluies étaient fournis et le soleil n’est jamais bien loin !

Vue Générale

 Et au pays du cinéma, un petit film s’imposait !

 

 

Il était temps pour nous d’aller nous réchauffer au “Green Dragon”.

Pour ce faire nous passons le pont de pierre (construit à l’origine pour les besoins du film en contre-plaqué et polystyrène).

 

Pont

 

La bière et le cidre étaient fournis ainsi que le feu de cheminée avec fauteuils confortables et chat pas malheureux sur son coussin !

Green Dragon

 

En repartant, un dernier coup d’œil pour la route sur ce décor magnifique que nous avons beaucoup apprécié bien que n’étant pas des fanatiques du “Seigneur des Anneaux” (nous n’avons d’ailleurs vu que la moitié d’un des films !).

Certains sont plus immergés dans cet univers tel un visiteur habillé en réplique exacte de Frodon Sacquet !

Finish

Si vous passez dans le coin, n’hésitez pas cette visite est très agréable à faire.

Allez, Topette !

Au pays des kiwis

Arrivés depuis dimanche en Nouvelle Zélande, nous cheminons depuis sur les petites routes de campagne ou côtières. On pourrait résumer en une phrase ce qu’on ressent : Qu’est-ce que c’est beau !

Nous avons loué un campervan depuis Auckland pour parcourir les deux îles (île du nord et île du sud) pendant trois semaines.

camper van

On l’a surnommé la capsule Apollo … C’est petit, c’est cosy mais c’est bien pratique car dans approximativement 4 m2 on peut cuisiner, manger, dormir et conduire … A gauche !

Nous sommes partis vers l’est de l’île du nord, dans la péninsule de Coromandel, et notre première ville visitée, Thames, avait un petit air de Far West.

maison Thames

En longeant la côte nous avons découvert de magnifiques paysages.

paysages

Et quelques originalités…

sculptures

Et une boîte à lettre à poser sur ton ponton Bill !

boite aux lettres

Nous avons passé notre seconde nuit à Coromandel town où nous sommes souvenu que nous étions toujours en Polynésie puisque la Nouvelle Zélande est une des trois pointes du triangle polynésien avec Hawaï et l’Île de Pâques.

sculptures2

Un clin d’œil bibliophile…

biblio coromandel

Et nous y avons trouvé des petits commerces bien sympathiques… et pleins d’humour !

magasin coromandel

Hot water beach est la plage à l’ouest de la péninsule réputée pour ses eaux chaudes où il est possible de faire trempette à marée basse.

Hot Water Beach

Pour ça il faut creuser le sable avec une pelle dans une zone très limitée (d’où l’affluence sur la photo du haut), attendre que le trou se remplisse par capillarité avec l’eau du sous-sol. Mais attention car l’eau arrive à 65°… ouille !

Le jeune lion de mer attendait qu’on lui creuse un trou car il n’avait pas de pelle…

Le lendemain un trek de 2 heures tôt le matin et sous le soleil, au milieu des fougères arborescentes, nous a mené jusqu’à la plage de Cathédrale Cove.

fougères

Cette arche de pierre creusée par l’océan a été rendue célèbre par le film Narnia.

trek cathedral cove

Pas si simple de prendre la photo quand la marée monte… et qu’on ne veut pas se mouiller !

cathedral cove

Pique-nique au bord de l’eau à Tairua…

picnic

… avant d’arriver dans la petite ville de Katikati pour y admirer une particularité sympathique. Depuis 1990 des peintres ont dessiné l’histoire de la ville, sur les murs des maisons, en mettant en scène différents habitants dans leur vie quotidienne. On peut par exemple retrouver la photo de classe de 1904 ou l’image des premières rues de la ville.

peintures

Une sculpture représente Barry qui venait tous les jours, avec son chien, lire son journal sur ce banc… hommage rigolo !

banc Barry

Voilà donc le début de nos aventures chez les zélandais et pour le moment ça nous plait beaucoup ! Ils ont quand même 2 défauts importants, ils parlent anglais et ils roulent à gauche ! Et dire que le pays a failli être français… mais ça on vous en reparlera une autre fois…

Allez, Topette !