A bon port, Salut !

Après 23 heures 30 mn en l’air, que nos vieilles carcasses ont plutôt bien supportées, nous avons posé le pied (enfin les quatre) sur le sol néo-zélandais.
Mais avant cela nous avions fait une escale d’une journée à Sydney que nous avons été content de revoir malgré une météo peu clémente.
Nous y repasserons lors de notre voyage mais nous vous mettons une photo de l’opéra en manière de teaser !

Après une courte nuit de repos (arrivée à 2 heures du matin oblige) nous avons pris possession de notre camionnette-à-tout-faire, qui sera notre lieu de vie pour les 54 prochains jours.
La conduite est plus facile que celle de notre camping-car, les dimensions étant notablement plus réduites.
Reste que ça se passe quand même du côté gauche et qu’il faut se réhabituer… et rapidement si possible !
Du coup pour le premier jour on s’est contenté de faire les courses (re-bonjour Pak’n’Save, ses bons nougats et muffins) et de se poser au South Brighton Holiday Park d’où nous sommes partis en bus explorer la ville de Christchurch.

Les dégâts du tremblement de terre de 2011 (d’une magnitude de 6,3 et ayant fait 185 morts) sont encore bien visibles et la ville est un immense chantier. La cathédrale a vu sa flèche s’effondrer à moitié et n’est plus utilisable.

L’architecte japonais Shigeru Ban a donc construit une cathédrale provisoire à base de tubes en carton. Avec une simple structure triangulaire, la cathédrale est prévue pour accueillir jusqu’à 700 fidèles, pour une durée estimée à 50 ans. Les gros tubes cartonnés qui la composent ont été étanchéifiés avec du polyuréthane et ignifugés, protégeant ainsi les matériaux de l’eau et du feu.

Nous avons profité du soleil de ce début de printemps pour admirer les œuvres que quelques artistes ont parsemées dans la ville, voir passer le vieux tram touristique remis en service récemment et flâner dans Regent Street surnommée la plus belle rue de Nouvelle-Zélande (sans doute par ses habitants).

Le street art colore de nouveau la ville (et le monde, merci les Innocents pour cette chanson que j’ai dans la tête depuis le réveil !).

Nous avons fini cette balade au jardin botanique, traversé par la rivière Avon et sur laquelle on peut faire un tour en barque ou en canoé.
Ne nous remerciez pas pour les fleurs, c’est le printemps et on va vers les très beaux jours !

Allez Topette !