D’îles en îles

Moi aussi je peux donner des chiffres ( y’a pas que Georges ! ), mais pas d’inquiétude ça reste simple !

Depuis qu’on est arrivés à Papeete on a effectué 7 décollages et 7 atterrissages en Polynésie dans 6 îles différentes (Moorea c’était juste une escale) et depuis le début du voyage déjà 15 vols (30 décollages et autant d’atterrissages). Demain matin on s’envole de bonne heure, pour la Nouvelle Zélande.

Alors en 5 semaines polynésiennes on a vu au moins 9 fruits qu’on ne connaît pas trop en métropole…

fruits

De haut en bas, de gauche à droite : uru (fruit de l’arbre à pain), banane plantain (à cuire), noix de coco (pas mûres), tomates d’arbres, mangues, ???, le corossol, goyave, tamarin.

Des poules et des coqs par dizaines… ils sont capables de chanter toute la nuit (de pleine lune), de préférence à côté de notre chambre ! Bon je préfère quand même ça aux chiens qui sont tentés par nos mollets qui moulinent hardiment sur les vélos ( surtout à Bora Bora)…

coq

 

Si on veut être tranquilles on peut déménager au large de l’île de Raiatea, on a repéré quelques îles désertes…

îles

Mais la ville d’Uturoa sur Raiatea est surtout la capitale administrative des Îles sous le Vent et peut-être qu’il est encore temps de se reconvertir car c’est quand même sympa de travailler dans un tel environnement… même pour les impôts…

finances

Beaucoup de métropolitains (profs, gendarmes, personnel soignant) viennent d’ailleurs s’installer ici pour quelques années car en plus d’un magnifique environnement, les avantages financiers sont très importants (salaire majoré, primes).

Mais quelques-uns arrivent aussi au moment de la retraite et on a trouvé une petite cabane les pieds dans l’eau qui pourrait plaire à certain(s) qu’on connaît bien… N’est-ce pas Bill ?

maisonnette

Il faut dire que la vie dans les îles est plutôt tranquille, les polynésiens sont très accueillants, souriants et, le tutoiement est de rigueur pour tout le monde ici, aiment discuter tranquillement sous un cocotier ou au bord de l’eau (surtout si ça leur permet de faire une pause ! et les pauses ils aiment beaucoup !). la vie dans les villages commence très tôt, les écoliers étudient dès 7h30, les magasins ouvrent en même temps (voire 5h30 pour des boulangeries !) et ils ferment souvent vers 17h. Ils suivent beaucoup plus l’heure solaire…

Une chose nous a aussi étonné dans ces îles petites et peu peuplées (de 1200 à 6000 habitants) on trouve beaucoup d’églises différentes…

églises

Et autant de religions : Catholiques, protestants, témoins de Jéhovah, mormons, adventistes du 7ème jour… et les cimetières n’existent qu’à Tahiti, dans les îles les morts ont leurs tombes dans le jardin (imaginez la difficulté en cas de vente de la maison ou du terrain !).

Mais revenons à nos paysages paradisiaques…

huahine

Dernière île visitée, Huahine, montagneuse et sauvage par sa végétation importante, où nous étions installés au bord du lagon très poissonneux…

bateau

Et avant de quitter la Polynésie, un dernier tour sur l’île de Tahiti, à Papeete que nous avions découvert en arrivant fin août…

Papeete

 

Une petite visite au marché local, coloré et odorant avec tous les colliers de fleurs de tiaré…

marché

Et les fleurs ce n’est pas ce qui manque au bassin de la Reine au cœur de la ville…

nénuphards

C’est sûr qu’il y a de belles choses à découvrir par ici et la douceur de vivre aide bien à passer de superbes moments tranquilles ou sportifs (chacun y fait ce qu’il veut !). C’est loin de la France métropolitaine mais on a bien profité de notre séjour, on a eu raison de s’arrêter en volant de l’île de Pâques à la Nouvelle Zélande !!!

Et puisqu’ici tout commence et tout fini avec des fleurs en voici quelques unes rien que pour vous…

collage fleurs

 

Allez, Topette !

11 réflexions sur « D’îles en îles »

  1. Salut les Tamatopettes !
    Vous voila sur “l’île de la femme” qui a émergé du Pacifique grâce à son volcan le Pohue rahi.
    Toutes ces îles qui s’enfoncent tout doucement pour arriver dans quelques centaines de milliers d’années au même niveau que les Maldives…
    Vous avez quand même le temps d’en profiter…!!!
    A+

  2. excellent la cabane, il y a tout ce qu’il faut, le banc pour ce reposer d’une longue vie de labeur, l’échelle pour accéder au bateau, le coffre blanc qui ressemble a un gros frigo pour y mettre plein de binouze
    Merci les topetiens de me faire réver.

  3. Salut les Topetes zeland !
    Ca y est, Céline a demandé sa mutation à Huahine au centre des finances publiques.
    Moi je serai le service de sécurité, l’agent d’entretien, le jardinier, le guide de randonnées,…
    Il faut que je me recycle vu ce qu’ils nous préparent chez Thyssen….
    A bientôt

  4. Ouais, travailler pour les impôts, si je peux mettre mon bureau sur la terrasse, je signe ;o)))))
    C’est vraiment magnifique ! J’adOre que vous soyez partis faire le tour du monde ;o))))))

    1. Pas de bureau sur la terrasse mais vue directe du bureau complètement vitré sur l’océan…pas mal !

Les commentaires sont fermés.