De villes en îles

Après notre séjour à Luang Prabang nous avons repris la route vers le sud du Laos. Une journée de bus à travers la montagne laotienne nous a menée jusqu’à la ville de Vang Vieng.

viang vieng 2

Un joli cadre avec ses formations karstiques traversées par la rivière Nam Song qui a retrouvé son calme  depuis deux ans. En effet la ville était auparavant envahie par des jeunes du monde entier qui avaient pour principale occupation de descendre la rivière sur de grosses bouées en chambre à air de camion tout en s’arrêtant très régulièrement sur les rives pour boire de l’alcool. En 2011, après le décès d’une dizaine de personnes, le gouvernement à enfin interdit cette débauche dangereuse et Vang Vieng à retrouvé un peu de tranquillité.

Outre les paysages on peut découvrir de jolis temples… et un Bouddha bien pansu !

viang vieng

Ventiane, la capitale, offre peu d’intérêts sauf celui d’être une étape reposante sur la longue route vers le sud.

On peut quand même y visiter de jolis temples, le Wat Sisaket…

temple vientiane

Découvrir les marchés où on vend de tout, et où les odeurs sont intenses (ou puantes, c’est selon) !

marché

 Et le soir on se prend pour Véronique et Davina sur l’esplanade au bord du Mékong.

gym vientiane

Nous avons pris un bus de nuit pour Paksé, un bus avec des couchettes pour 2 personnes d’1,60 m sur 1,20 m et, à notre grande surprise, on n’a pas mal dormi !

Paksé est la ville de départ pour visiter le plateau des Boloven, une région où est cultivé le café et où les cascades sont nombreuses. Nous sommes partis à plusieurs dans un mini van pour la journée à la découverte de cette campagne laotienne.

arbres

On ne connaissait pas cet arbre, le cannelier (en haut à gauche) qui nous permet de parfumer nos tartes aux pommes, le poivrier ( en haut à droite), le caféier robusta (plus grand que l’arabica). Pour finir, une racine en morceaux séchant au bord de la route dont le produit final est le seul plat détesté par notre ami Bill, à lui de nous dire ce que c’est !

Le café une fois cueilli est mis à sécher…

café

Nous nous sommes arrêtés dans un village ethnique et c’est un sujet qui nous met toujours un peu mal à l’aise. On arrive dans ce village sans guide et on le visite sans explication. En fait on observe les habitants dans leur vie quotidienne qui est extrêmement pauvre ici. On a un peu l’impression d’être dans un zoo humain et, pour la même raison, nous ne sommes pas allés visiter les tribus réfugiées du nord Laos et du nord de la Thaïlande. Acheter leur artisanat ou leur production agricole, d’accord mais les photographier dans leur vie de tous les jours c’est vraiment très difficile et délicat.

village

Mais les enfants nous ont offert de beaux sourires…

enfants

Un peu de fraîcheur avec les cascades de Tad Lo et de Tan Fan.

cascades

Dernière étape de nos découvertes laotiennes, les 4000 îles tout au sud, près de la frontière cambodgienne.

Après le bus, un petit tour de barque pour arriver sur l’île de Don Khone.

4000 îles

 La vie est paisible sur ces îles et on peut facilement les découvrir à vélo ( c’est tout plat !).

Où en moto pour les moins sportifs…

moine

don khone

 Les buffles se baignent pendant que les filets sèchent… et les enfants profitent de la fin d’après-midi pour en faire autant !

pêche

La principale activité des habitants mis à part le tourisme est la pêche…

Pendant que nous profitons du très beau paysage des rapides.

rapides

Nous finissons notre visite du Laos comme on l’a commencée, sur le Mékong, ici en frontière du Cambodge, où il reste quelques images du passé.

frontière

En fin d’après-midi les couleurs sont très belles au soleil couchant.

coucher de soleil

Et une fête colorée débutait pour durer trois jours.

fete

Notre séjour se termine ici, dans ce pays calme et reposant à l’image de ses habitants, et nous avons passé trois semaines agréables.

Pour vous montrer qu’on était bien installés, une dernière photo de notre bungalow au bord de l’eau… oui c’est pour vous donner envie !

bungalow

 

Allez, Topette !

10 réflexions au sujet de « De villes en îles »

  1. Véro

    J’ai beau regarder mais je ne te vois pas Martine avec Davina !!!
    On attribue à l’unanimité la médaille d’or du selfie à Georges, ça c’est sûr ! Et toujours avec le sourire !!!

    Il y a une jolie lumière sur vos photos. Très joli encore une fois !
    Bisettes

    Répondre
    1. topettetopette Auteur de l’article

      Mets tes lunettes !
      C’était pas facile car il y avait deux groupes donc deux musiques différentes…
      Question selfie on a réussi à en faire en marchant et sur les vélos en roulant ! Trop forts !!!

      Répondre
  2. JK

    Tjrs aussi superbe vos photos. Elles nous font bien rêver . Réveil blanc ce matin…Et oui ici l’hiver est bien installé. Maintenant votre prochaine étape est le Cambodge et Angkor ? Continuez à profiter. Bises
    JK Véro

    Répondre
    1. topettetopette Auteur de l’article

      On a du mal à imaginer qu’il existe un hiver quand nous avons plus de 30° ici au Cambodge.
      Les temples d’Angkor pourraient être une bonne source d’inspiration pour un futur roman…
      Bises

      Répondre
    1. topettetopette Auteur de l’article

      Tu devais avoir le cerveau gelé car tu n’as pas répondu à la question… On te laisse une chance et surtout reste au coin de la cheminée !!!

      Répondre
  3. Philippe

    Salut les Angkoropettes !

    Je me vois bien une biere locale “Angkor”(original !) à la main sur la terrasse de cette maison sur pilotis au bord du Mekong !
    Vive la Cochinchine !

    Répondre
  4. Hervé

    Superbes vos photos et quelles couleurs. Cà manque un peu de rouge, jaune, orange par chez nous. Neige aussi côté Haute Savoie et température autour de zéro. Un bon froid sec.

    Bon voyage. Continuez à nous faire de belles photos.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *