De bas en haut

Eh oui au Pérou on peut se trouver au bord de la mer et 2 jours après à 4910 mètres d’altitude ! Et c’est ce qu’on a fait !

Après Trujillo, nous avons pris un bus de nuit (aussi confortable qu’un lit) pour nous rendre à Lima. Nous y avons juste fait une pause d’une heure, nous n’avons pas visité la ville, la saison rend la côte pacifique très grise et en plus j’avais un peu peur de l’insécurité (Martine) et du peu d’intérêt de la ville elle-même. Nous avons donc poursuivi notre route jusqu’à Paracas, petite station balnéaire un peu vide en ce moment mais où on a retrouvé le soleil !

A Paracas on peut prendre le bateau pendant 2 heures pour visiter les îles Ballestas pour voir  quelques lions de mer, des pingouins de Humboldt, des cormorans, des fous et une production impressionnante de guano !

Paracas

Un peu avant d’arriver aux îles, on peut voir un candélabre gravé sur la montagne à la manière des lignes de Nazca mais on ne sait pas quand et par qui celui-ci a été dessiné… mystère.

Pas de visite à Nazca, ni de survol des lignes par peur d’être secoué et malade dans l’avion (encore Martine,le grand huit, c’est pas pour moi !! ).

Et nous sommes arrivés à Ariquipa, la ville blanche, au sud du Pérou, au petit matin en pleine forme !

Arequipa

La cathédrale d’Ariquipa sous le ciel bleu et en fond le volcan Misti.

Arequipa2

Des vieilles pierres… et un pigeon qui risque de devenir sourd à l’heure de la messe !

Volcan Misti

Le volcan Misti veille sur la ville et la proximité des volcans autour d’Arequipa a fait trembler celle-ci de temps en temps.

patates

Des patates par centaines… il en existe plus de 4000 variétés !

Affiches

On est pas dépaysés, on a même trouvé un Hyper U ! Et on est prudent, on repère les zones refuges en cas de tremblement de terre. Au Pérou ils aiment bien les cochons d’inde et pas uniquement dans leur assiette !

Comme la région est très belle, on a fait une virée au Canyon de Colca pendant deux jours. Sur le chemin, une pampa désertique, “la reserva nacional de salinas y aguada blanca” où on a vu :

paysage

Des volcans dont un qui fume (pour toi Philippe !)

volcan fume

Des vigognes sauvages mais qui se laissaient bien regarder…vigognes

Des lamas…lamas

Une petite famille d’alpacas… qui ne pensaient qu’à faire des bêtises et certains touristes l’ont appris à leur dépens… le crachat de ces bêtes est assez spectaculaire, relisez Tintin !alpacas

On passe par un col très haut : 4910 mètres… le Mont Blanc ne fait que 4810 mètres… tout petit !

4910

Derrière Georges, de la glace… mais il faisait chaud sous le soleil…

Et nous arrivons au début du canyon, à Chivay, où débutent également les cultures en terrasses…

terrasses

Les récoltes (de quinoa entre autres) étaient presque terminées car nous sommes au début de l’hiver, il fait chaud au soleil le jour et très froid la nuit ! De novembre à mars, il fait moins froid mais il pleut beaucoup… il n’existe que 2 saisons au Pérou : une sèche et l’autre humide . Par contre ces terrasses encore en culture, et vertes, doivent être magnifiques !

Au village, nous avons admiré les costumes colorés et les chapeaux à paillettes des femmes…

collageFemmes

Nous avons atteint dès 8h30 le mirador de Cruz del Condor (croix du condor), but ultime de ce périple, et dès que l’air chaud est entré dans le canyon, on a pu assister au ballet des condors.

condor2

On reconnaît le condor à son collier de plumes blanches, il a une envergure de plus de 3 mètres (le second après l’albatros) et il vole sans battre des ailes (ou quasiment).

condor 1

Vraiment c’est une très belle excursion, ici on était en mini bus mais on peut la compléter par un peu de trek dans la vallée, ça vaut vraiment le déplacement ! Ce sont les plus beaux paysages traversés depuis le début de notre voyage, avec ceux des Andes équatoriennes mais nous ne nous y étions pas arrêtés. A ne pas manquer ! (pour ceux et celles qui voudraient venir au Pérou… y’en a, j’en connais !).

Et pour finir, quelques fleurs des montagnes… et des cactus !

divers

 

Depuis deux jours on est à Cuzco où on profite des fêtes qui ont lieu tout le mois de juin et mardi à nous le Machu Pichu !

Allez, Topette !

 

9 réflexions sur « De bas en haut »

  1. Merci pour ces belles photos qui nous font voyager de bon matin !
    C’est moi qui prend la plume ce matin, Philippe étant parti à Helfest… mais il a eu le temps de voir le volcan avec la fumée !!
    Les costumes des femmes sont magnifiques et bravo pour votre montée plus haute que le Mont Blanc !
    Merci encore de nous faire partager votre voyage. Bises et bonne route.

  2. Ah comme vous me faites rêver !!!!! Si vous croisez Garcilaso de la Vega surnommé justement ” El Misti” (l’étranger en Quechua) apprenez-lui qu’ il est le héros d’un bouquin en FRANCE….Et que je compte bien un jour le rencontrer, même si 500 ans nous séparent. A ce propos les Incas attendait la venue du Dieu Viracocha, il était représenté blanc, grand avec une barbe….Ca serait pas Georges par hasard ?
    Bises à tous les 2 et ALLEZ les Bleus
    JK

  3. Splendide !! Martine a pris de belles couleurs et vous avez l’air en pleine forme. Ça fait plaisir de vous voir ainsi.
    Photos superbes, narration passionnante… C’est vraiment une super idée ce blog …
    Biz à vous,
    Mary & Dom.

  4. Superbe logo de cochon d’inde, ils ont des graphistes avec du goût au Pérou !
    On aurait bien voulu voir une vidéo de l’alpaga crachant sur Martine… tant pis !

  5. Un beau reportage qui vaut bien 100 patates !!!
    Coïncidence: aujourd’hui Coco a eu comme sujet au bac en espagnol: “la condition des femmes au Pérou”…

Les commentaires sont fermés.