Machu Picchu, la cité perdue

Après 7 heures de fourgonnette, dont 3 heures de piste non goudronnée à flan de montagne, et malgré ce qui aurait pu s’avérer être une grosse galère, nous sommes arrivés juste à temps pour voir le soleil passer par dessus les montagnes environnantes et éclairer la cité inca du Machu Picchu.

MachuPichu1

Les photos ne sont pas à la hauteur de la beauté de ce moment magique, mais pour le vivre pleinement il faut y aller (et se lever à 4h00 du matin, bonjour les vacances ….)

MachuPichu3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais après on ne regrette rien tellement c’est beau !

La cité est construite au sommet d’une montagne de 2500 mètres d’altitude (dont elle tire son nom) et tous ses cotés donnent dans le vide par des pentes aménagées pour pouvoir cultiver essentiellement du maïs.

La terre arable nécessaire aux cultures a entièrement été apportée de la vallée (les incas sont-ils les diaboliques inventeurs de la brouette ?)

MachuPichu11

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette cité construite par les incas donc, était tombée dans l’oubli suite à la conquête espagnole du Pérou et ne fut redécouverte qu’environ 300 ans plus tard, en 1911, par un archéologue américain, Hiram Bingham.

MachuPichu4

Les spécialistes ne sont toujours pas d’accord sur la finalité de cette immense construction (une capitale religieuse, une résidence d’un empereur ou un lieu de culte consacré au soleil …)

On estime la population de la cité à environ 1800 personnes au temps de sa splendeur.

MachuPichu8

On voit ci-dessus les maisons d’habitation. Ces ruines sont très bien conservées malgré la pluie fréquente grâce à un système ingénieux d’évacuation des eaux pluviales.

MachuPichu5

Une fois encore on peut voir que les incas étaient d’habiles bâtisseurs et qu’ils savaient tailler les pierres pour qu’elles s’assemblent de manière extrêmement précise.

MachuPichu6

Les gradins permettant la culture en espalier ont nécessité des tonnes de pierres pour leur édification et sont vertigineux. La somme de travail pour la réalisation de cette cité à du être phénoménale.

MachuPichu7

Mais le Machu Picchu n’est pas que minéral, on peut y croiser quelques animaux (qui y vivent de manière permanente ou seulement de passage !)

MachuPichu9

Allez, une dernière pour la route mais on en a plein en stock, car à chaque progression dans le site on découvre un point de vue différent qu’on a envie de photographier !

La montagne pointue qui domine le Machu Picchu s’appelle Wayna Picchu. On y a la plus belle vue sur le site parait-il, mais seuls 400 visiteurs sont autorisés à en faire l’ascension chaque jour par mesure de préservation et de sécurité (dommage on n’avait pas pensé à réserver deux mois avant …).

MachuPichu2

Bref, vous l’avez compris un des gros coups de cœur de ce début de voyage qui, nous l’espérons, en comptera beaucoup d’autres !

Allez, Topette  !

16 réflexions au sujet de « Machu Picchu, la cité perdue »

  1. Elise

    Ah le Machu Picchu ! Mon rêve d’y aller ! Un jour peut être. Tjs un plaisir de vous lire.
    Je t’envoie un mail bientôt martine pour te donner quelques nouvelles.
    Je vous embrasse et surtout profitez pour moi 😉 !
    Topette.

    Répondre
  2. Mélilotus

    Vertigineux !
    On ne se rend qu’à moitié compte derrière notre écran …
    Sûr que le Macchu Picchu restera dans un coin de votre tête 🙂

    Répondre
    1. topettetopette Auteur de l’article

      C’est vrai que les photos ne rendent pas toute l’ampleur et la beauté du site !
      Ca restera un point fort du voyage je pense.
      Bises à vous trois.

      Répondre
  3. Bill

    très très impressionnant que cela doit etre, j’aimerai bien avoir la 3 eme pierre en partant du bas a gauche, merci d’avance
    allez topette

    Répondre
  4. Philippe

    Salut les Machu pichopettes !

    Fabuleuse journée j’imagine !
    Je croyais que le site n’était accessible qu’à pied ou en train ?
    Quoi qu’il en soit le voyage en bus doit valoir le coup, sauf pour ceux sujet au vertige !
    J’ai vu un reportage il y quelques temps, un autre site à proximité vient d’être découvert mais il faut défricher…et le rendre accessible.

    A bientôt

    Répondre
    1. topettetopette Auteur de l’article

      la fin du trajet se fait effectivement en train ou à pied. On a pris l’option où la durée en train est la plus courte car c’est la partie la plus chère du voyage avec le bus pour la montée terminale jusqu’au Machu Picchu (Train 52$ aller retour par personne pour 9 kms et le bus 19$ aller retour par personne). la privatisation a généré une inflation hors de mesure !!! Mais on ne regrette pas l’investissement, ça vaut vraiment le coup !
      Sujette au vertige j’ai un peu souffert mais j’ai résisté… les paysages étaient vraiment très beaux !

      Répondre
  5. Sergio

    Fabuleux !
    Et champions du monde de la maçonnerie de l’extrême … en forme de puzzle sinon ce serait trop simple.
    Au fait, y a-t-il une explication particulière à ne pas préférer les pierres carrées ?
    Economies ? Esthétique ? Ennui ? Harcèlement des ouvriers ? … ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *