Last but not least

Et oui on arrive à la fin de notre périple et on doit vous avouer qu’avec une température de 40° aujourd’hui à New Delhi on est plutôt en mode ramollo à l’ombre et sous les ventilateurs !!

Nous sommes quand même allés passer deux  jours à Amritsar, au nord ouest de l’Inde, où la température était plus fraîche.

Amritsar est la ville où l’on trouve l’une des merveilles de l’Inde, le Temple d’or des Sikhs.

3

le Sikhisme est une religion inventée  au milieu du XVème siècle par le Guru Nanak. Il créa cette religion en mélangeant l’Hindouisme et l’Islam. Il crée cette nouvelle religion en ne gardant que ce qu’il pense de meilleur dans chacune. De l’Hindouisme il rejette le système des castes mais conserve la croyance en la réincarnation. De l’Islam il retient la simplicité, l’absence de représentations divines, la prière et le dogme d’un Dieu unique, la Vérité Suprême.

1

L’Adi Granth, le livre sacré des Sikhs est conservé dans le Temple d’Or. A la fois catéchisme pratique, livre de prières et recueil de poésies, ce livre est la base de la foi Sikh.

4

Ce lieu est un immense complexe religieux qui attire beaucoup de Sikhs du monde entier ainsi que des hindous, des musulmans et des touristes. On fait la queue pendant des heures parfois pour voir le livre sacré dans le temple.

2

Le sikhisme prescrit l’honnêteté et le service de la société. les sikhs sont très présents dans le domaine de l’économie, des affaires et du commerce. Les sikhs (ce nom signifie disciple) ont une barbe non taillée et une belle moustache, n’ont pas le droit de se couper les cheveux et portent un turban coloré cachant leur chevelure sacrée et ne l’otent que le soir à la maison.

Pour cette visite nous avons dû nous couvrir la tête d’un foulard… et nous laisser pousser la barbe !

nous

 Beaucoup de monde également le soir quand les lumières illuminent le temple…

nuit

Et qu’elles se reflètent dans le bassin appelé “piscine de nectar” .

5

Voilà… tout a une fin et notre merveilleux voyage se termine au pays des maharadjahs et de l’Inde éternelle. Nous espérons vous avoir donné envie de découvrir le monde et nous avons vraiment eu du plaisir à partager nos découvertes avec vous. Dans les jours qui viennent vous retrouverez les derniers bilans du voyage.

Mardi soir, en atterrissant à Orly, nous aurons certainement un petit pincement au cœur de penser que l’année de notre périple est déjà terminée mais nous serons heureux de vous retrouver tous très bientôt !

Avant de finir et comme on aime bien partager, on vous emmène faire un tour de tuk tuk… attention ça secoue !!!

Allez, Topette !

Couleurs Indiennes

Suite et fin de notre tour du Rajasthan…

Après quelques jours passés à Udaipur nous sommes partis visiter la région, très aride, car début d’été oblige, le manque d’eau commence à se faire sentir.

Kumbalhgarh est  une forteresse édifiée en 1548 et assez originale avec ses tours en demi-cercle !

Kumbhalgarh 1

Et encore plus bizarre, c’est une forteresse qui ne sert à rien puisqu’elle ne défend aucune ville mais elle est juste entourée de champs et quelques temples… et ça grimpe dur !

Kumbhalgarh 2

Le palais est complètement vide et la seule décoration visible est une fresque représentant des éléphants chasseurs et pêcheurs… Babar avant l’heure ?

Kumbhalgarh 3

Sur les petites routes que nous avons empruntées, nous avons découvert la vie rurale au moment des moissons, effectuées le plus souvent à la main. Pas toujours facile de travailler en sari…

Kumbhalgarh 4

1500 m2, 1444 piliers différents, 84 chapelles et tout est en marbre ! Ranakpur est le plus grand et le plus beau temple Jaïn, et, débuté en 1496, il a fallu 50 ans pour le construire !

Ranakpur 1

Les jaîns sont non violents, ils refusent les armes et ne consomment aucun animal. ils sont au nombre de 4 millions dans toute l’Inde. Ils ont cinq règles principales : ne tuer aucun être vivant, ne pas voler, se détacher des biens matériels, être chaste, ne pas manger de nuit (car on pourrait avaler un insecte)… Ils croient que l’univers est divisé en cycles où alternent progrès et déclin (celui où on se trouve actuellement !) et ils recherchent la libération de l’âme en la détachant de son karma. Bon on ne comprend pas tout mais on a pu admirer la finesse et la grande qualité des sculptures de ce temple !

Ranakpur 2

Jodhpur est surnommée la ville bleue et effectivement c’est la couleur dominante. A l’origine les maisons bleues étaient celles des brahmanes (des savants) et aujourd’hui la tradition perdure car cette couleur éloigne les moustiques.

Udaipur 2

Cette vue sur les maisons bleues a été prise des hauteurs de la ville, là où a été construite la plus grande et la plus majestueuse forteresse d’Inde ! Edifiée au XVème siècle tout en grès rouge, elle renferme plusieurs palais, des temples, des cours….

Udaipur5

On ne va pas vous faire un cours d’histoire ni d’architecture… on ne peut qu’admirer !

Udaipur 4

Des fois on fait de drôles de rencontres comme avec ces touristes…Udaipur 1

Et la nuit c’est tout aussi beau !

Udaipur 3

Dans la rue, quelques femmes chantaient en prévision d’une fête qui commençait dès le soir et devait durer trois jours (surtout une nuit entière !). Leurs saris sont très, très beaux !

femmes

Dernière étape de notre tour du Rajasthan, Puskar la ville blanche, posée au bord d’un lac et entourée de collines. C’est une ville sainte très importante pour les hindous où ils viennent pour s’immerger dans le lac car ses eaux sont réputées laver de tous les péchés !

Pushkar

Ici on peut aussi venir pour l’une des plus grandes foires aux dromadaires dans le monde. Elle a malheureusement lieu en novembre alors on a juste croisé quelques spécimens…

Pushkar 2

Pendant ce temps y’en a une qui voit la vie en rose !

Puskar 3

Elégants ces messieurs dans leurs costumes traditionnels et tout enturbannés…

couleurs

L’Inde aime les couleurs vives. Elles sont fêtées pendant deux jours au moment de la pleine lune entre l’hiver et le printemps, Et ce jour de Holi, les hindous se jettent ces poudres et de l’eau colorées.

Allez, Topette !

Le tour du Rajasthan

S’il y a bien une région en Inde où il est possible de visiter des palais et des forteresses en veux-tu en voilà c’est bien le Rajasthan ! Cette région aride a conservé un patrimoine architectural magnifique et les maharajas, les rois, ont souvent transformé leurs palaces en musées ou en hôtels depuis qu’ils ont perdu leurs titres et privilèges. Et quel plaisir pour nous, humbles touristes, de pouvoir les visiter !

Nous avons quitté Agra au petit matin pour rejoindre Jaipur en train. Jaipur est surnommée la ville “rose”, mais “brique” serait plus réaliste. Nous avions en tête de visiter le Palais de vents, souvent vu dans les reportages sur l’Inde, et nous n’avons pas été déçus… mais un peu surpris . Le palais se trouve dans la vielle ville et la façade se situe au bord d’un trottoir et non pas sur une colline comme nous le pensions ! Il a été construit pour que le vent puisse circuler et rafraîchir l’atmosphère.

palais des vents

A l’intérieur, les femmes du harem du palais voisin, venaient par un tunnel secret pour regarder la rue sans être vues.

palais des vents 2

Même si la façade reste la plus intéressante à regarder, on ne peut s’empêcher d’admirer tous les détails de l’intérieur du palais; les vitraux, les fenêtres sculptées, les peintures sur les portes…

details

A côté du palais des vents se trouve le City Palace où le prince réside encore (dans la partie jaune en hauteur) bâti entre 1729 et 1732. Il est composé de différents palais, cours et jardins.

city palace Jaipur

Les gardes en habits traditionnels aiment poser pour les touristes photographes !

gardes

Les maharajas étaient très riches et ne lésinaient donc pas sur la décoration de leurs palaces, les mosaïques habillent ici toutes les portes. Tout est très beau !Jaipur 1

Jaipur possède donc ces deux magnifiques monuments mais la ville a grandi tout autour à tel point que la circulation et le bruit sont devenus insupportables. La ville est très sale, comme toutes les villes d’Inde d’ailleurs où le problème du traitement des déchets n’est pas solutionné, on marche littéralement dans les poubelles et les bouses de vaches ! Les conducteurs de tuk tuk  nous “collent” et nous harcellent pour nous faire payer des trajets bien plus chers que les indiens. On est souvent abordés pour qu’on achète quelque chose, ou pas, mais qu’on donne de l’argent en tous cas. On n’ose plus demander un renseignement dans la rue ou discuter avec un indien car on sait que ça finira par une demande de sous ! C’est vraiment lassant à la longue et parfois on perd patience ! Il faut faire avec et s’habituer à ce comportement…

vrac

Revenons à des choses plus légères, et pour continuer sur le thème cher à Georges, voici un nouveau modèle de coiffure ou plutôt une nouvelle couleur (orange vif) adoptée par les indiens. On en rencontre régulièrement, ça nous fait rigoler, mais on ne sait toujours pas si c’est une erreur de dosage ou si il y a un sens religieux par exemple qu’on ne connaît pas… Et des petits métiers qu’on ne voit plus chez nous… le laitier ou le vendeur de blocs de glace !

A dix kilomètres de Jaipur, on a grimpé jusqu’au fort d’Amber. On aurait pu profiter de l’éléphant mais on n’aurait peut-être pas rencontré ce nouveau modèle de chèvre-léopard !

animaux

Le fort d’Amber est entouré par 9 kms de remparts et cache derrière ses murailles un vrai palais des merveilles !Amber 1

Le maharaja aimait recevoir et avait vu grand !

Amber 2

Peintures, mosaïques de miroirs du sol au plafond, marbre… tout est là pour nous éblouir !

Amber 3

Un jardin sur l’eau et l’autre à l’intérieur du palais, réservé aux femmes, les douze favorites. Mais le maharaja avait 300 concubines logées à l’extérieur du palais… pas assez grand sans doute !

jardins Amber

Après Jaipur la rose, voici Udaipur la blanche, beaucoup plus calme et tranquille que la première. Le palais, le plus grand du Rajasthan, domine un lac entouré de collines.

Palace Udaipur

Le Lake palace hôtel, très cher,  est posé au milieu du lac. L’architecture du palais est impressionnante et heureusement que la visite est fléchée car on pourrait s’y perdre !

palace Udaipur 3

Les couleurs, les sculptures, les mosaïques… on ne s’en lasse pas !

portes

On ne vous montre pas tout mais on vous assure c’est vraiment un des plus beaux endroits qu’on ait visité durant ce voyage !

palace Udaipur 2

Et même dans les rues d’Udaipur les murs des maisons et des temples racontent des histoires en peinture.

peintures udaipur

Pendant ce temps la vie se déroule tranquillement le long des berges du lac, loin de l’agitation de la ville.

rue Udaipur

Les amateurs de voitures anciennes auront reconnu l’Ambassador, le premier modèle de  voiture 100% indien, produite par Hindustan Motors depuis les années 1950 et toujours en vente dans une version modernisée.

Allez, Topette !