Chargée comme un baudet !

Ou plutôt comme un dromadaire avec une énorme bosse sur le dos !

collage martine

Un peu inquiète de savoir si vraiment tout allait rentrer dans mon sac à dos, j’ai décidé de le remplir pour voir si j’allais m’écrouler sous le poids !

Tout ce qui est prévu d’emporter dans la liste écrite dans un précédent article tient dans mon sac à dos OSPREY Farpoint 55 Litres (40 L +15 L pour le petit détachable) .

Sur la photo, le contenu correspondant à chaque sac est situé devant :

collage sac

On a aussi acheté un sac de compression (sur la photo du haut, le sac orange devant les chaussures) de 15 litres pour “aplatir” quelques vêtements (les polaires et tee shirt). Pas vraiment persuadés de son efficacité (ou alors on n’est pas très doués !) nous n’en achèterons pas pour le sac à dos de Georges, il “écrasera” ses vêtements tout seul !

Et après tout ça on a pesé (pas la Martine, juste les sacs !). En taille ça paraît impressionnant (les sacs, pas la Martine !) mais ce n’est pas si lourd (…) et de toute façon on ne les portera pas des journées entières.

Le poids total est de 11,2 kg soit 7,9 pour le gros et 3,3 pour le petit.

Georges fera sans doute les mêmes essais (la veille du départ tel que je le connais !) mais je ne suis pas inquiète, il n’emporte pas plus de choses que moi et son sac est plus grand : 70 Litresl au total.

Allez, Topette!

Ne pas oublier avant de partir

Nous avons préparé une petite liste de choses à faire avant de partir en voyage au long cours et ce n’est pas toujours facile de penser à tout !

En vrac ça donne ça :

– Faire des permis internationaux à la préfecture  pour conduire partout (gratuit)

– Demander des cartes internationales d’auberge de jeunesse (même les vieux peuvent y aller !)

– Prendre une assurance spéciale pour un voyage à l’étranger pour se garantir de tout accident de parcours (maladie, besoin de rapatriement, vol…). Vaut mieux être bien assuré, à nos âges, même si ça coûte plus cher, plutôt que vous soyez obligés de venir nous chercher !

– Aller voir la CPAM pour faire valider une ordonnance du médecin pour 6 mois de médicaments avant de passer à la pharmacie. Demander une autre ordonnance à son médecin pour les 6 mois suivant et garder les factures des médicaments pris à l’étranger ou en Polynésie pour espérer un remboursement au retour.

– Prendre l’option Voyage avec le forfait Free à 2€ pour téléphoner de l’étranger, juste une avance sur consommation de 10€ à payer (surtout cas d’urgence).

– S’inscrire sur Skype pour téléphoner aussi et se voir à l’autre bout du monde.

– Scanner et photocopier papiers d’identité, assurance, tous papiers administratifs importants pour les réutiliser en cas de perte ou vol.

– Faire des photos d’identité pour faire les visas dans les pays où on en aura besoin.

– Prendre une banque en ligne pour supprimer les frais de retrait à l’étranger (Monabanq).

– Signer une procuration pour gérer nos sous d’ici en cas de besoin (Bastien, pars pas avec la caisse !!!).

Il reste encore à compléter et terminer l’équipement (et à tout faire rentrer dans le sac à dos…), finir les vaccinations, ranger la maison pour que Bastien et Marina (et les 2 cochons d’Inde !) puissent venir y habiter, fêter notre départ (c’est déjà commencé…)…

Enfin encore pas mal de choses mais si vous pensez à des trucs qu’on aurait oublié n’hésitez pas à nous le dire.

Allez, Topette !

Estimation dépenses

Pour prévoir un tour du monde, l’élément essentiel à prendre en considération est bien évidemment le budget ! On a bien sûr envie de voir plein de pays mais mis à part la contrainte du temps (on n’a pas prévu de partir plusieurs années…) il faut faire un choix dans les pays visités en tenant compte du coût de la vie de chacun.

Alors pour vous faire une première idée de notre budget total, voici un tableau récapitulatif des coûts par pays, par jour et par personne. Georges (c’est lui qui s’occupe des sous !) a réalisé une moyenne grâce à différentes sources d’infos : blogs ou sites de voyageurs, avant et après leurs voyages.

Ces prix sont ceux d’une journée de dépenses moyennes pour :

– l’hébergement

– la nourriture

– les transports locaux

On essaiera le plus possible de respecter ces moyennes (notre budget n’est pas extensible, à moins qu’on gagne au loto entre temps…) en privilégiant les petits hôtels, les chambres chez l’habitant, les auberges de jeunesse, les petits restos, les bus, trains ou bateaux locaux.

CoutVieVous remarquerez qu’on a quand même choisi d’aller en Océanie même si le coût est élevé mais on s’est dit que c’était bête de ne pas s’y arrêter alors qu’on n’aura peut-être pas d’autre occasion d’y aller à cause de la distance !

On se rattrapera en vivant chichement en Asie !

Et comment on pourrait rater ça ?…

Polynesie

Allez, Topette !