Assurance Voyage

L’assurance en voyage, vaste sujet pourvoyeur de solides migraines !

Et pourtant il est indispensable de se pencher en détail sur la question.

Tout d’abord posons les données du problème comme disait mon prof de math :

  • Nous partons hors de l’union européenne pendant un an.
  • Sur cette année, seuls 8 mois constituent un congé sabbatique, les 4 autres mois sont des congés « normaux ».
  • Nous possédons une carte bancaire Gold Mastercard avec laquelle nous avons payé nos billets tour du monde.
  • Notre fils, couvert par notre mutuelle santé, reste en France.

Ceci étant posé voyons les implications de tout ça et établissons les spécifications de besoin, comme on disait dans mon ancien métier !

La Sécurité Sociale :

Pendant toute la durée de nos congés (sabbatique ou non), nous bénéficions du maintien des droits de la Sécurité Sociale mais cela se limite uniquement à la France, à l’Espace Economique Européen et à la Suisse.

Hors Europe les remboursements n’interviennent qu’en cas d’évènement inopiné et uniquement selon les barèmes de la sécurité sociale française (il est donc impératif de fuir les virus de tous acabits en Australie où les prix des soins sont sans commune mesure avec la France). De plus il faut avancer tous les frais.

La mutuelle santé :

Celle-ci est fournie par l’employeur, donc elle s’arrête quand débute notre congé sabbatique à moins de continuer à payer une cotisation volontaire (2,78% du salaire brut annuel divisé par 12, multiplié par 8 mois de congé). L’inconvénient c’est que les remboursements de la mutuelle sont basés sur ceux de la Sécurité Sociale, eux-mêmes basés sur les tarifs français comme vu précédemment. L’avantage c’est que notre fils, qui reste à la maison, continuerait d’être couvert par cette mutuelle.

L’assurance voyage :

Elle est donc là pour remplacer la Sécurité Sociale et la mutuelle santé mais aussi la responsabilité civile du contrat habitation (qui est souvent limité quand à la durée des séjours à l’étranger), la prévoyance, mais aussi le retour anticipé, les bagages et éventuellement l’annulation.

Elle s’arrête lors du retour en France, ce qui peut être le cas après un rapatriement par exemple. La sécurité sociale prendrait alors le relais et la quote-part mutuelle serait alors à notre de charge.

L’assurance des cartes bancaires :

C’est une assurance voyage de bon niveau fournie par Mondial Assistance aux détenteurs des cartes Gold MasterCard dont certaines prestations, telles que l’annulation, sont subordonnées au paiement d’au moins une partie du billet avec cette carte, mais qui a une durée de couverture limitée à 90 jours.

Ayant payé la majeure partie de notre billet tour du monde avec notre Gold MasterCard, nous sommes donc couvert pendant les 3 premiers mois. Nous avons pris une assurance voyage à partir du 4ème mois et une mutuelle santé indépendante pour notre fils (merci Jean Kriss !).

Le choix de l’assurance voyage :

Après diverses recherches dans l’univers des assurances voyages, nous avons arrêté une short-list de trois assurances avec chacune des avantages, des inconvénients et des prix différents.

Voici une synthèse de tout ça sous forme de tableau. Bien sûr, les tarifs tiennent compte de notre âge avancé :

Assurances

Nous avons donc pris notre assurance voyage chez CHAPKA ASSURANCES en espérant n’en avoir pas besoin !

Allez Topette !

Changement d’adresse

Martine, d’un tempérament assez inquiet concernant ses conditions de couchage, souhaitait réserver la première nuit lors de l’arrivée à Quito (capitale de l’Equateur pour ceux qui manquent un peu de culture géographique) et première étape de notre grand voyage (pour ceux qui n’ont toujours pas été voir notre itinéraire ).

Il faut reconnaître qu’une arrivée prévue (si tout va bien) à 17h55 après deux vols d’une durée totale de 13h15, plus le temps de récupérer les bagages et de faire le trajet aéroport-centre ville ça nous faisait débuter la recherche d’un gite vers les 21H00, sachant que sous ces latitudes la nuit est tombée à 18H00. Pas sûr qu’on soit dans les meilleures conditions pour comparer et négocier !

Cédant donc devant ces arguments imparables (ma bonté d’âme me perdra !), nous voilà à la recherche d’un lit pour cette première escale. Après avoir longtemps cru loger à l’Hostal Familiar Rincon, nous avons au dernier moment choisi le riant Hostal La Casa Toleña (j’aime beaucoup le ñ, ça fait vacances je trouve) dont voici l’adresse : Chile E4 – 13 y Vicente Leon, Quito, ECUADOR.

Si vous passez dans le coin entre le 11 et le 14 mai 2014 on vous offre une téquila au bar du coin. Pour les handicapés de l’orientation qui s’assument en achetant un GPS les coordonnées sont : -0.22314849706283996, -78.50584790110588 (dans Google Maps ça marche bien aussi).

Moi, je suis une bille en orientation, j’ai pas de GPS, je fais jamais demi-tour et pourtant je vais faire le tour du monde, même pas peur ! (Trop facile, c’est toujours tout droit !).

Allez, Topette !

 

J-30 ou presque !

Pendant que Georges est en train de me lire le guide Lonely Planet sur  l’Equateur… 1er pays qu’on doit visiter et où il serait bien de réserver nos premières nuits d’hôtel… je relis les conseils d’autres voyageurs et, surtout je me dis que le départ est proche !

Je suis entre deux sentiments : pressée d’être dans l’avion et malgré tout un peu stressée par ce long voyage ! Tout est quasiment organisé, il ne reste plus guère que des détails à préparer mais je me pose toujours la question de savoir si on a oublié quelque chose !

Je pense que les dernières semaines vont défiler très vite, que l’excitation va encore augmenter, que les pots de départ vont s’enchaîner et qu’au final on sera bien contents de vous envoyer de belles photos de là-bas !!!!

N’hésitez pas à nous laisser des petits commentaires sur le blog, ça nous fait bien plaisir de vous lire, et en plus, on sera bien contents d’avoir de vos nouvelles !

 

Ca c’est sûr, on sera bien content d’avoir des nouvelles des masses laborieuses pendant qu’on se dorera la pilule sous l’équateur !

Mais nous n’en sommes pas encore tout à fait là. Nous venons de finir le parcours de vaccination et on peut vous dire que la santé a un prix : 622,02 € non remboursés auxquels il convient d’ajouter les 1116,00 € d’assurance voyage ! J’envisage donc d’attraper une petite grippe histoire d’avoir un semblant de retour sur investissement.

Côté matos nous sommes au taquet avec environ 2500,00 € d’investissement. Si on ajoute les 7188,00 € de billets d’avion, nous voilà arrivés comme une fleur aux alentours de 11400,00 € de claqués…. et toujours à 500 mètres du jardin des plantes !

Pour diminuer les coûts bancaires, nous avons ouvert un compte chez Monabanq (zéro frais sur les retraits partout dans le monde), et pour gérer les affaires courantes d’ici pendant que  nous sommes ailleurs, nous avons fait une procuration sur nos comptes à Bastien (qui sera forcément notre fils préféré pendant l’année qui vient !).

Voilà encore un mois pendant lequel le Jack D… va couler à flot tous les weekend et puis après on passe à la Téquila. Comme au bon vieux temps, Tuco !

Allez, Topette !